Des cartes pour Éthan…

4ddfc6a5252312e5a37aab929ae223bd

Mon nouvel album jeunesse, Éthan et les animaux, réalisé en collaboration avec l’artiste Scarlet Mila, sort très bientôt (avec un peu de retard sur le planning initial, mais c’est pour la bonne cause et ce sera avant Noël malgré tout alors vous pouvez foncer le pré-commander ici : pré-commander Éthan et les animaux).

Il y a peu, cet ouvrage a bénéficié d’une excellente critique de la part de Petites chroniques d’une passionnée et il était question dans cet avis d’une sombre histoire de carte. Je vous avais promis des explications, car le sujet me semble passionnant, eh bien les voici !

Lorsque j’ai construit la maquette du livre, j’ai choisi d’insérer une carte du monde vierge, et ce choix n’est pas anodin. Il est pour moi important de ne pas donner aux enfants toutes les informations en un seul coup d’œil, afin de laisser un petit « espace à penser ». C’est vraiment quelque chose qui me tient à cœur, car cet espace de réflexion et d’évocation manque souvent. Vous avez peut-être déjà écouté mon émission au sujet de la télévision, j’y démonte notamment le dessin animé Dora qui n’offre jamais aucun espace de ce type (toutes mes émissions de radio sont à découvrir ici, du moins quand le bug SoundCloud sera entièrement levé !).
Dans l’idéal, l’enfant sera donc guidé par l’adulte qui partage avec lui sa lecture puis pourra peu à peu s’affranchir de l’adulte pour faire revenir seul en mémoire les informations partagées auparavant.

voyageons autour du monde avec les animaux

Sandrine m’a alors fait remarquer qu’elle côtoyait beaucoup d’enfants qui ne bénéficiaient d’aucun accompagnement par un adulte, et que ceux-ci seraient alors privés de la source première d’information. Et cet argument a fait mouche pour moi ! Je n’aime pas laisser des êtres sur le carreau…
Alors quoi, je devais sacrifier cet indispensable espace à penser ? Eh bien non, il existait une alternative : créer deux cartes du monde, sur deux pages séparées visuellement, afin que chacun y trouve son compte !

Finalement, rien n’est impossible, alors en avant !

Merci à Sandrine des Petites chroniques d’une passionnée pour cet échange si enrichissant.
J’espère que cet article vous aura intéressés.
N’hésitez pas à me laisser un commentaire.

Jeanne.

Vous souhaitez soutenir ce projet d’album jeunesse ? Rendez-vous sur Ulule !

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

L’album mystère dévoilé : Charlotte sans culotte

Charlotte sans culotte ni couche

Alors, alors ? À votre avis, de quoi va bien pouvoir parler cet album mystère avec un titre pareil : Charlotte sans culotte ?

Pas de culotte pour Charlotte, la petite sœur de Nicolas, le bébé koala…, mais pas de couche non plus !

Eh oui, vous le sentez venir l’album au sujet de l’hygiène naturelle infantile (HNI)*, aussi appelée élimination communication ?! Plusieurs personnes ont eu le nez fin en participant à mon concours et avaient deviné le sujet de ce nouvel album illustré par Korrig’Anne.

Pour ceux qui ne connaissent pas cette pratique de parentage proximal, il s’agit tout simplement d’observer les demandes de son enfant. Dès la naissance, le bébé émet des signaux juste avant d’éliminer (selles et urine). Aux adultes de les repérer pour lui permettre plus de confort en éliminant au dehors de son « nid ». Cela permet de répondre à certains pleurs, mais aussi d’aider l’enfant à rester en contact avec ses ressentis corporels. Cette capacité s’estompe en effet si on ne répond pas aux signaux de l’enfant.
Cette pratique n’est pas un dressage à la continence, celle-ci n’arrivera que lorsque les sphincters de l’enfant seront mâtures. Cependant, un meilleur ressenti de son corps est une grande aide lors de cette étape importante !

Pourquoi ai-je souhaité écrire un scénario au sujet de cette étrange et méconnue HNI ? Eh bien tout simplement parce que je l’ai pratiquée (et la pratique encore) avec mon fils. L’une de mes sages-femmes m’avait d’ailleurs demandé de réaliser un petit film à ce sujet. Beaucoup de mamans enceintes ne parvenaient effectivement pas à la croire lorsqu’elle expliquait que certains pleurs du tout petit pouvaient être dus à une volonté de ne pas se faire pipi (ou caca) dessus !

Je vous fais donc entrer dans mon intimité en partageant avec vous cette courte vidéo démonstrative…

Voilà pour la démo !

Revenons-en à notre album ! Qu’allez-vous trouver dans Charlotte sans culotte ?
– de l’HNI, pour ceux qui pratiquent, ont pratiqué ou aimeraient…
– un soupçon très léger de français signé, si utile avec les tout-petits ;
– du portage, pour tous les fans de câlins avec « kit mains libres » ;
– un poil de tétée, parce que c’est trop bon ;
– de beaux moments de partage en famille, pour le plaisir de tous ;
– et bien sûr du pipi et des blagounettes à ce sujet, pour tous les enfants dans la merveilleuse phase du « pipi, caca » !

Les textes sont courts, à la fois simples et avec des petites particularités linguistiques spécifiques (bouh l’orthophoniste qui est en moi, sors de là !).
La graphie utilisée est cursive afin de permettre aux tout jeunes lecteurs de bénéficier notamment du « mouvement lié » (je vous invite à lire mon article au sujet des polices d’écriture pour les albums jeunesse, si ce n’est pas déjà fait !)
Ces particularités ainsi que les magnifiques illustrations colorées de Korrig’Anne en font un album adapté aux enfants dès 1 an et jusqu’à… 125 ans au moins ! 😉 Blague à part, ce livre ne satisfera pas de grands enfants lecteurs, c’est à destination des petits non lecteurs ou des enfants tout juste en début d’apprentissage du langage écrit, ne faites pas d’erreur de casting à ce sujet !

Voici un petit aperçu pêle-mêle de quelques illustrations !

Aperçu Charlotte sans culotte

Et une page au hasard… ou presque !

Et si on se lançait dans l'HNI !?

Pour commander l’album, c’est par ici !
9€ 7€50 jusqu’au 30 juillet 2017 pour toute pré-commande (frais de port inclus).

—————
*Si vous souhaitez en savoir plus au sujet de l’HNI, je vous conseille le livre « Sans couche, c’est la liberté ! » de Ingrid Bauer et si vous avez peur de vous lancer, mais que ça vous titille, je ne peux que vous conseiller de faire appel à Popotin, une super consultante en HNI vraiment très sympathique !

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer