L’arbre à chats ou la genèse d’un album jeunesse

L'arbre à chats

Il arrive bientôt, L’arbre à chats ! Sortie officielle le 23 avril et début des pré-commandes sur ma boutique en ligne dimanche 16 (avec une surprise en cadeau pour toute pré-commande, qu’elle ait lieu en salon ou sur mon site) !
Il est vraiment temps pour moi de vous en dévoiler un peu plus.

Cet album est né d’une rencontre fortuite, mais le hasard n’existe pas, n’est-ce pas ?

J’ai donc découvert l’artiste-peintre Isaa par une belle journée de novembre et suis tombée en amour avec son œuvre. Tout naturellement, l’envie de travailler avec elle a commencé à poindre…
C’est donc en hommage à ses peintures que j’ai écrit le scénario de L’arbre à chats.

À la fois poétique et onirique, ce texte a pour vocation de s’effacer sous les touches de pinceau d’Isaa, afin de laisser se déployer les couleurs de l’artiste. Les peintures réalisées à l’acrylique offrent une multitude de détails à commenter avec les enfants, alliant humour et sensibilité. Quant au thème, il invite tout un chacun à accepter avec bienveillance ses multiples parts intérieures…

Pour finir, je vous offre une illustration inédite. Vous pourrez y découvrir un peu plus la « patte » d’Isaa ainsi que sa magnifique approche des limites, souvent visibles dans l’album.

Le chat qui dort

Le chat qui dort

Informations techniques :
— livre imprimé de 25 pages (imprimé par Spektar) ;
— 21x21cm ;
— couverture souple ;
— prix de vente : 9€.

Pour en découvrir plus à propos de mes choix d’écriture pour la jeunesse, c’est par ici :
Pourquoi des textes courts ?
Des prénoms ou pas de prénoms ?
Pourquoi une écriture cursive ?

Donner ce que l’on n’a pas reçu

Quelle tâche difficile que d’être parents !

Et, parmi toutes ces difficultés, l’une me semble supérieure aux autres, il s’agit de donner à ses enfants ce que nous n’avons nous-même pas reçu.

Comment donner la tendresse lorsque nous avons subi la violence éducative ?
« Tu veux une bonne fessée ? »

Comment donner la confiance lorsque le moindre de nos actes était sujet au doute ?
« Attention, tu vas tomber ! »

Comment donner l’amour inconditionnel lorsque nous n’avons connu que sa version conditionnelle ?
« Moi, je n’aime pas les petits garçons avec de la morve au nez ! »

Comment donner l’égalité lorsque nous n’avons connu que la domination ?
« Chez moi, c’est une dictature éclairée ! »

Comment donner le libre-arbitre lorsque nos choix n’étaient pas respectés ?
« Tu veux vraiment sortir avec cette tenue ?! On dirait un as de pique ! »

Comment donner la tolérance qui ne nous a pas été accordée ?
« Mais fais un peu attention ! Quelle maladroite ! »

Comment donner l’attention dont nous avons été privé ?
« Mais va bouder, tu ne m’intéresses pas ! »

Comment donner le choix que nous n’avons jamais eu ?
« C’est comme ça et pas autrement, on ne discute pas ! »

Comment donner le respect dont on a cruellement manqué ?
« Arrête de pleurer, tu es ridicule ! »

Comment donner nos propres limites posément lorsqu’elles n’ont jamais été prises en compte ?
« Il n’y a pas de non qui tienne, tu obéis tout de suite ! »

Et la liste pourrait être longue encore…

Alors soyons tolérants envers nous-mêmes et nos erreurs.

Bienveillance bien ordonnée commence par soi-même !

Donner ce qu'on n'a pas reçu

Comprendre son enfant

L’enfant est en quête de sens. Ses comportements ne sont donc jamais dus au hasard, ils sont le fruit de réactions physiologiques, d’interrogations cognitives, etc.

Pour autant, il n’est pas toujours facile de les comprendre et c’est dommage, car cela aide énormément à les accompagner avec bienveillance.

Par le biais des ateliers du lama, je vous propose des rencontres pour décrypter ensemble les actions de vos enfants et leur offrir un regard compréhensif, porteur d’enthousiasme et de joie.

p1200581