Chronique : La petite voix — Mia Lee

La petite voix est une biographie de Mia Lee. De son premier souvenir à sa vie actuelle, elle nous trace sa vie, celle de Leela, celle de ses rencontres, de ses espoirs et de ses désillusions. Nous découvrons les souvenirs joyeux, mais aussi les agressions qui ponctuent son parcours.

Le récit, porté par une plume poétique, est émaillé de citations qui mettent en exergue les émotions croisées au fil des pages.

En conclusion, on découvre une superbe illustration, riche de symbolique, qui apporte un réel plus à l’ouvrage.

C’est un texte livré avec justesse, sans pathos, mais sans complaisance non plus.

Je recommande cette biographie à toutes les personnes qui cherchent à plonger dans la psyché d’autrui. La petite voix, c’est l’assurance de vivre un fort moment d’empathie.

Citations :

« Pénible était mon combat. Je savais que jamais je ne serais conforme aux normes de la société dans laquelle je vivais. »

« La culpabilité finissait toujours par m’envahir. »

« Moi-même je peinais à me supporter. »