Livres pour enfant sur l’allaitement

C’est toujours une joie de lire qu’un de mes albums plaît ! ♥

Végébon

Bonjour !

J’ai décidé de partager avec vous mes livres pour enfants préférés sur des sujets, classés par thème. Il s’agit de livres pour jeunes enfants, entre 1 et 6 ans.

Aujourd’hui, voici des livres évoquant l’allaitement. Je dois dire que le marché du livre jeunesse francophone est très pauvre sur le thème de l’allaitement ! Mais cela semble commencer à s’améliorer un peu. Et c’est heureux, car le biberon et de la tétine, omniprésents dans la littérature enfantine, ont une part de responsabilité évidente dans le taux d’allaitement très bas en France.

Je vous propose 3 albums centrés sur l’allaitement, puis un extrait de magazine et enfin un album pour accompagner le sevrage d’un bambin (= bébé qui marche, âgé d’environ 2 ans).

.

Les tétées de Maïté

Ce livre de Jeanne Sélène est imprimé en Bulgarie et publié en 2018 en auto-édition. On peut le commander sur le…

Voir l’article original 1 561 mots de plus

Un auteur peut-il parler d’autres communautés que la sienne ?

Encore un excellent article de Melanie De Coster !

Mélanie De Coster

Depuis quelque temps déjà, je vois passer bon nombre de messages de personnes noires ou queer s’offusquant que des auteurs (et cela vaut aussi pour les acteurs et réalisateurs, d’ailleurs) mettent en avant des personnages de ces communautés sans pour autant en faire partie. Ce sujet m’interroge, réellement, et j’avais envie d’en parler un peu plus longuement.

communautés

Photo by Audrey M Jackson on Unsplash

Faut-il être noir pour parler des noirs ?

Comme bon nombre d’auteurs et d’autrices de fiction, je n’écris pas que sur des sujets que je maîtrise parfaitement ni uniquement sur des situations que j’ai déjà vécues (désolée, je n’ai jamais été une sorcière sur une île bretonne dans les années 70, pas plus que je n’ai vécu dans un monde sans électricité et dirigé par les bibliothécaires).

Parce qu’il faut bien se rappeler que c’est de cela qu’il s’agit : une histoire inventée avec des personnages qui le…

Voir l’article original 1 073 mots de plus

Pourquoi l’auteur indépendant est avant tout un professionnel

Mélanie De Coster

L’auto-édition se professionnalise de plus en plus. C’est un fait. Et pourtant, on voit encore trop souvent passer des messages qui disent « oui, mais bon, en vrai les livres sont moins bien que s’ils étaient passés chez un éditeur, ça reste un truc d’amateurs, quoi ». Et là, vous savez ce que j’ai envie de répondre ?

Fake News.

Et je vais vous démontrer pourquoi.

auteur pro

Comment le monde professionnel change… pour les auteurs aussi

Il y a quelques années, pas très loin dans le temps, un homme politique disait « je veux que tous les Français puissent devenir leur propre patron ». Que l’on soit d’accord ou pas avec ses propos, il faut bien être conscient que le monde du travail évolue. D’un côté, l’ubérisation de certains corps de métier inquiète, de l’autre le télétravail ne cesse de progresser, de même que le nombre de freelances.

La société se réorganise, à plein d’échelles différentes…

Voir l’article original 1 016 mots de plus

Réservez vos ouvrages pour Livre Paris

Avis à la population ! Je serai bientôt en région parisienne et, mieux encore, à Livre Paris. Ce sera l’occasion pour vous de venir papoter, acheter un livre, demander une dédicace, farfouiller dans mes goodies… Bref, l’occasion de se rencontrer !

Pour mieux préparer cet événement, je vous invite dès aujourd’hui à réserver vos exemplaires.

Et pour tenter de gagner des goodies, c’est par ici :

Comment vivre une séance de dédicace quand on est introverti

C’est tellement ça ! Encore un bel article de ma collègue !

Mélanie De Coster

Bonjour vous ! Si vous savez à quel point ces simples mots m’obligent à sortir de ma zone de confort, vous me comprenez. Oui, je suis une introvertie, et je l’assume. Et même que cela ne m’a pas empêché de vivre plein de salons et de séances de dédicaces en 2018 (18, si mes comptes sont corrects). Comment j’ai traversé tout ça et comment aller volontairement dans des endroits plein de monde alors que notre seul rêve dans la vie c’est de rester enfermé avec un livre et une théière pleine ?

comment vivre une séance de dédicaces quand on est introverti

C’est quoi être introverti ?

Comme toujours, on commence par les bases, c’est-à-dire les définitions. Parce que, non, tout le monde ne sait pas ce que c’est une personne introvertie (vous le saviez, vous?).

Si je voulais faire simple, je me contenterais de dire que c’est le contraire d’une personne extravertie. Vous savez, ces gens qui adorent voir du monde, qui…

Voir l’article original 907 mots de plus

Comment soigner le syndrome de l’imposteur chez l’écrivain

Mélanie De Coster

Comme bon nombre d’auteurs et d’autrices, d’artistes en général, même, je souffre du syndrome de l’imposteur. Si, si, c’est cette petite voix qui dit « mais qu’est-ce qui peut te laisser croire que tu sais écrire ? Toi ? Laisse-moi rire ! ». Il paraît que ça soigne… Et si on voyait ensemble comment.

lutter contre le syndrome de l'imposteur.png

Qu’est-ce que le syndrome de l’imposteur ?

Ah, le syndrome de l’imposteur… C’est une expression que tous les gens qui doutent un peu d’eux-mêmes ont appris à connaître ces dernières années. Une expression qui cherche à les rassurer « mais non, tu n’es pas nul, c’est juste ton syndrome de l’imposteur qui prend le dessus, ne te laisse pas avoir ». Parfois, ça suffit.

Il faut dire que c’est relativement nouveau comme concept. Il date de la fin des années 70 et il vient tout droit des États-Unis. Il concernerait souvent des personnes très douées (voire surdouées) qui se persuaderaient elles-mêmes que…

Voir l’article original 1 485 mots de plus

Interview Bouffanges #5

Éloge d’un format que j’aime particulièrement, aussi bien côté autrice que lectrice.

L'Indé Panda

Bouffanges ayant déjà répondu à une « interview classique », à un portrait chinois, à une foule d’interrogations sur ses habitudes de lecture et à la même foule d’interrogations concernant ses habitudes d’écriture, L’Indé Panda a choisi de lui offrir carte blanche pour une tribune sur le sujet de son choix (en rapport avec la littérature, quand même !)

Petit éloge de la nouvelle

Je profite de la tribune que m’offre L’Indé Panda pour parler un peu de mon amour pour ce format si particulier, trop peu goûté en France.
Étonnamment, au pays de Marcel Aymé, de Guy de Maupassant, la nouvelle apparaît aux yeux du plus grand nombre comme un sous-format. La nouvelle ne serait-elle donc qu’un succédané de roman pour auteur besogneux ou feignant ?
Il est vrai qu’à l’heure où la tendance va vers les sagas, les suites, les reboots, les remakes, à l’heure, en…

Voir l’article original 542 mots de plus

Comment fonctionne le monde du livre

Toujours aussi pertinente, ma collègue !

Mélanie De Coster

La polémique soulevée par la décision de Samantha Bailly, dont j’ai parlé dans mon dernier article, ne constitue finalement qu’un tout petit pan de ce qui se passe actuellement dans le monde du livre. Certaines remarques, lues ici et là, m’ont décidée à faire mon petit retour sur le sujet, du point de vue d’une autrice. Nous allons parler de constats, de faits… Et peut-être de pistes à suivre.

monde du livre.png

1. Un auteur, ça doit manger aussi

Ça, c’est le constat numéro 1. Il m’est venu après avoir lu, dans les commentaires de certains articles de blogs ou de réseaux sociaux, que des gens s’offusquaient que les auteurs n’écrivent plus juste pour célébrer la gloire de l’imaginaire, mais aussi pour gagner de l’argent. Ce qui les transformait en vilains capitalistes.

Capture d_écran 2018-10-16 à 11.58.19

Soit.

Gagner de l’argent, ce serait donc mal. Et après tout, il y a peut-être du second degré dans ce…

Voir l’article original 1 273 mots de plus

Pourquoi l’auto-édition et les libraires se détestent… ou pas ?

Un article très complet et intéressant ! Merci Melanie De Coster pour ce billet.

Mélanie De Coster

L’automne a commencé, les feuilles tombent et avec elles les lettres d’injure. En ce moment, l’auto-édition fait débat (c’est peu de le dire) dans le milieu des libraires. Avec un mot d’ordre : si c’est vendu par Amazon, c’est le mal.

Ce qui est, selon moi, un résumé à la fois faux et très, très réducteur. Parce que j’aime les libraires, j’aime les livres, j’aime les auteurs et que j’avais envie de mettre tout ça un peu à plat, voici un (long) article sur le sujet, qui aidera peut-être (rêvons un peu) à apaiser le débat.

auto edition et libraire.png

Pourquoi les libraires n’aiment pas Amazon

Pour la plupart des libraires, Amazon, c’est l’ennemi absolu. Parce que les gens ont commencé à acheter des livres via ce super-marché du « tout vous est livré à domicile » et que ces professionnels, amoureux du livre pour la plupart, ont vu leurs chiffres d’affaires continuer à s’éroder.

Je dis…

Voir l’article original 1 927 mots de plus